2016 : Millésime de légende !… Dans le sud de la vallée du Rhône

Tant de superlatifs possibles pour qualifier l’immense qualité de ce millésime et pourtant les mots ne suffiront pas à décrire le plaisir que nous avons eu à déguster ce millésime fabuleux.

L’hiver a été marqué par des températures relativement douces, mais la fraicheur printanière a ralenti le développement de la vigne. Durant cette période, les précipitations peu importantes mais régulières ont accompagné sereinement le cycle végétatif.

Ces conditions extrêmement favorables ont eu des répercussions sur la récolte fantastiquement belle, saine et généreuse.

La saison estivale a été ponctuée par des chaleurs fortes mais pas excessives avec peu de précipitations et heureusement avec des nuits très fraiches.

La vigne a souffert mais de manière modérée  à la limite du stress mais sans jamais l’atteindre !

De ce fait,  les maturations et concentrations se sont opérées conjointement, ce qui explique ce millésime de génie qui tient plus de l’inhabituel, du fantastique et presque de l’inexplicable.

Dans le Sud : Un millésime taillé pour le Grenache en priorité ! des couleurs parfaites superbes et profondes….

Une qualité de fruit inédite, des structures fabuleuses dotées d’une qualité de tanin remarquable, mais ce n’est pas fini car le plus irréel et improbable ce sont des PH bas ! Des vins faciles et délicieux à boire jeunes avec beaucoup de fraicheur et d’une garde incroyable !

Dans le Nord : Un grand Millésime qui risque de passer inaperçu après le superbe 2015 un peu à la manière du 1990 et 1991…

Un millésime avec une certaine hétérogénéité en rouge et d’une très belle définition aromatique en blanc.

Tous les vins septentrionaux ne seront pas forcément réussis cette année. La récolte étant généreuse, voire un peu trop, la qualité de certains vins a été indéniablement impactée sur quelques secteurs. Toutefois, les vignerons « raisonnables et sérieux » ont produit des vins superbement colorés, racés et minéraux ce qui classe ce millésime 2016 dans le haut du panier des millésimes réussis.

Un bémol important :

le manque de vins sur les autres régions de France, les prix exorbitants mais justifiés de la Bourgogne a anormalement impacté cette région avec des hausses de prix non justifiées pour le Millésime… Les vins ne se vendent plus sur leur qualité intrinsèque mais sur leur rareté et par rapport à une demande forte notamment sur les départs de gamme comme Crozes-Hermitage et Saint-Joseph … Je suis inquiet car beaucoup de domaines  commencent à avoir le complexe du négociant ou de l’appellation qu’ils n’ont pas et délaissent leur vrai travail de vigneron au détriment de la qualité de leur raisin.

Hits: 72

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *