Château Lafleur 2016

2016, une valse à trois temps

Au premier temps de la valse : un printemps triste, humide et froid avec pourtant une belle floraison grâce à l’excellente initiation florale de 2015.

Au deuxième temps de la valse : après les dernières pluies de 19 juin, c’est une transition brutale vers un été de records en matière de sécheresse. Juillet, août et la première décade de septembre sont anormalement chauds et secs avec toutefois et fort heureusement, des nuits relativement fraiches.

Au troisième temps de la valse : à partir du 10 septembre un climat plus modéré s’installe. Les raisins vont alors murir lentement et sûrement. Nos vendanges vont être d’une réelle sérénité. Par cette combinaison unique de climats si différents les 2016 troublent nos repères, en associant à la puissance et à la densité tannique, un éclat et une richesse aromatique inattendus. Ce grand millésime atypique n’a pas fini de faire parler de lui.

2016 s’inscrit ainsi dans la lignée des millésimes d’exception de ces quinze dernières années, tout en étant peut être l’un des plus singuliers.

Bonne dégustation

Les Guinaudeau

 

Hits: 194

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *