Le Pin 2016

Le Pin 2016

L’effet Janus du millésime 2016 restera longtemps gravé dans nos mémoires : un hiver où les températures sont restées fraîches et où il n’a pas cessé de pleuvoir, suivi d’un été chaud, ensoleillé et sec de juillet jusqu’à novembre. Le cumul de la pluie de l’année 2015 (500mm) sur les premiers six mois et puis plus une goutte de pluie de mi-juin jusqu’au 13-14 août (deux mois !) et à nouveau plus rient jusqu’à la mi-octobre... La sécheresse de l’été a donc été extrêmement forte pour la région, ce qui a beaucoup stressé…Lire davantage
2016 : Millésime de légende !… Dans le sud de la vallée du Rhône

2016 : Millésime de légende !… Dans le sud de la vallée du Rhône

Tant de superlatifs possibles pour qualifier l’immense qualité de ce millésime et pourtant les mots ne suffiront pas à décrire le plaisir que nous avons eu à déguster ce millésime fabuleux. L’hiver a été marqué par des températures relativement douces, mais la fraicheur printanière a ralenti le développement de la vigne. Durant cette période, les précipitations peu importantes mais régulières ont accompagné sereinement le cycle végétatif. Ces conditions extrêmement favorables ont eu des répercussions sur la récolte fantastiquement belle, saine et généreuse. La saison estivale a été ponctuée par des chaleurs fortes mais…Lire davantage
Millésime 2016, Bordeaux jamais à l’abri d’un grand millésime !…

Millésime 2016, Bordeaux jamais à l’abri d’un grand millésime !…

Après un millésime 2015 fortement (trop) attendu et encensé, difficile de reconnaître ouvertement la qualité du millésime suivant. Dans le passé 2001 en avait fait les frais et dans une moindre mesure 2010 également. Il semble que l’histoire se répète avec 2016. Pas ou peu de commentaires n’apparaissent au début des vendanges en rouges et ils demeurent mitigés (ou incrédules). Et pourtant 2016 regroupe la majorité des caractéristiques nécessaires à la naissance d’un très bon millésime avec une floraison homogène à l’origine d’une bonne fécondation, la mise en place d’un déficit hydrique climatique important…Lire davantage
Passion fromages. L’Art discret d’affiner ces trésors !

Passion fromages. L’Art discret d’affiner ces trésors !

Par Clarence Grosdidier Le Fromage ! Un des symboles de la gastronomie française. Populaire et généreux dans sa diversité, ses formes, ses couleurs et ses saveurs. Arômes de fleurs quand il vient des alpages, merveilleusement acidulé, frais et crémeux lorsqu’il est fabriqué à partir de lait de chèvre, puissants et persistants en bouche pour les fromages à croûte lavée, complexes et d’une grande finesse pour les trésors d’estive dans les Pyrénées françaises et les plus beaux pâturages d’Espagne. Une richesse immense et en perpétuel mouvement comme le sont les vins. Chaque saison, comme un…Lire davantage
Quelques nouvelles du vignoble à Bordeaux

Quelques nouvelles du vignoble à Bordeaux

Lafleur, le vendredi 28 avril 2017 Chers amis, Bordeaux vient d'être touché par deux gelées printanières aux petits matins du jeudi 27 et vendredi 28 avril. Vous êtes nombreux à nous avoir témoigné votre sympathie, et nous voulions vous en remercier en vous donnant quelques nouvelles. Nous nous attendions depuis plusieurs années à subir tôt ou tard un gel de printemps. Nous avions donc anticipé, et comme nos voisins de Pétrus, Église Clinet et Jean Pierre Moueix nous avions préparé une protection contre les gelées de Printemps. (Nous avons choisis pour Lafleur une…Lire davantage
Parlez moins, buvez plus !

Parlez moins, buvez plus !

Par Vincent Pousson L'Espagne sent le vin. Enfin, c'est l'idée que s'en fait le touriste, l'étranger, qui passe la frontière, à Hendaye ou au Perthus. Je l'ai longtemps cru moi-même. Avant d'y vivre. Avant de me rendre compte que finalement l'étranger, ici, c'est le vin lui-même. Ne voyez aucune provocation dans ces quelques mots. Juste un constat, empreint de froideur et de lucidité. Parce que d'abord, il y a les chiffres. De Séville à Barcelona, de Madrid à Bilbao, on ne boit plus de vin. Plus guère en tout cas. Dans les vingt-et-un…Lire davantage
Accords aromatiques avec la truffe

Accords aromatiques avec la truffe

Par François Chartier « Son profil moléculaire, ses aliments et ses boissons complémentaires pour réussir l’harmonie aromatique en cuisine et à table. » En décembre 2008, avant de mettre les pieds (et le nez!) dans la cuisine de l’atelier d’elBulli, à Barcelone, lors de mes premières collaborations avec Ferran Adrià, j’avais déjà dans mes carnets de notes le décryptage de plusieurs pistes moléculaires du profil aromatique de la truffe, et plus précisément de la truffe noire et de la blanche. Ce qui m’avait permis de partager avec cette équipe l’idée de l’utilisation de bonite séchée…Lire davantage
Languedoc Roussillon 2015 par Hervé Bizeul

Languedoc Roussillon 2015 par Hervé Bizeul

Le millésime? La nouvelle cave? Le raisin? Le hasard? Qu'importe, après tout: 2015 est un millésime sensationnel... Raconter 2015, c’est se poser la question du mystère. Mystère du grand millésime, mystère de l'émotion, mystère de l'évidence. Que les choses soient claires entre nous, dès le départ : rarement un millésime ne m'aura impressionné aussi tôt et si fort, rarement autant de certitudes sur son avenir m'ont habité. «Puisque ce mystère nous dépasse, feignons d'en être l'organisateur». Cette phrase de Jean Cocteau n'est jamais bien loin dans ma tête depuis que je fais du vin et, je…Lire davantage
Une vie de terroir

Une vie de terroir

Par Pascal Delbeck Dans les années 1974-75, je définissais le terroir comme une interaction entre le sol, le cépage, l’exposition et le climat; ceci correspondait à une logique définie par l’importance de la géologie et du climat par rapport aux autres facteurs. Je me suis aperçu très rapidement, après quelques vinifications, que l’expérience permettait de mieux traduire et appréhender chacun de ces paramètres et de les optimiser tout en respectant la personnalité du cru et du millésime.     Puis, je découvris comme une évidence qu’il me manquait des maillons dans cette chaine…Lire davantage
Vallée du Rhône 2015 par Michel Tardieu

Vallée du Rhône 2015 par Michel Tardieu

Des Millésimes en "5" qui portent chance. Souvent... Sortilège des années en «5»? Toujours est-il que, depuis quelques décennies, les Millésimes se terminant en «5»  –1985, 1995, 2005, et 2015– , sont porteurs de belles réussites, dans la Vallée du Rhône, mais aussi, plus généralement, dans l’ensemble des vignobles de France. Il faut dire que l’année 2015 a mis toutes les chances de son côté, avec des conditions climatiques quasiment optimales pour chacune des saisons ! Ainsi, l’hiver est pluvieux, permettant aux vignes de se constituer de bonnes réserves hydriques. L’éveil printanier est…Lire davantage