Quelques nouvelles du vignoble à Bordeaux

Lafleur,
le vendredi 28 avril 2017

Chers amis,

Bordeaux vient d’être touché par deux gelées printanières aux petits matins du jeudi 27 et vendredi 28 avril. Vous êtes nombreux à nous avoir témoigné votre sympathie, et nous voulions vous en
remercier en vous donnant quelques nouvelles.

Nous nous attendions depuis plusieurs années à subir tôt ou tard un gel de printemps. Nous avions donc anticipé, et comme nos voisins de Pétrus, Église Clinet et Jean Pierre Moueix nous avions préparé une protection contre les gelées de Printemps. (Nous avons choisis pour Lafleur une protection par bougies chauffantes qui nous parait s’adapter le mieux à la configuration de notre parcellaire.)

Ces deux gelées nous ont été annoncées avec beaucoup de précision par notre consultant météorologue. Nous avons donc décidé de concentrer nos efforts sur nos vignobles de Lafleur et des Pensées de Lafleur en mettant en place le dispositif dans la journée de mercredi. Nous avons allumé les bougies jeudi et vendredi matin dès 3h00 (Les moyens humains sont à ce niveau très importants et toute notre équipe a répondu présent pour ce travail à réaliser en un temps court, juste avant le début du gel)

Lafleur, jeudi 27 avril 2017 à 3h45

Grace à tous ces efforts, et à cette protection, nous avons parfaitement préservé les vignobles de Lafleur et des Pensées de Lafleur. À ce jour, le millésime 2017 conserve donc tout son potentiel déjà prometteur en ce qui concerne Lafleur et des Pensées de Lafleur.

La végétation présente une belle régularité avec plus d’une semaine d’avance sur les normales. Après un hiver peu arrosé, le mois d’avril a été particulièrement sec. Le travail du sol par griffage et binage nous permet de conserver une bonne fraicheur en sous-sol. Nous avons commencé les épamprages mercredi dernier.

Lafleur, vendredi 28 avril 2017 à 19h00

En ce qui concerne nos autres vignobles, nous ne possédons pas pour l’instant de matériel de protection et toutes les conditions étaient malheureusement réunies pour engendrer un gel sévère (ciel étoilé et très dégagé, taux d’hygrométrie élevé, température négative de l’ordre de -1° à -3° pendant plus de deux heures…)

L’impact sur le vignoble du Fronsadais, a été souvent fort à très fort, suivant les situations géographiques et l’orientation des parcelles. Bref, nos premières observations nous laissent perplexes. Nous allons avoir à gérer une végétation contrariée. Le vignoble de Grand Village rouge parait gelé à 80%, celui de Grand Village blanc à 70%, celui de Acte à 60% et celui des Champs Libres à 50%.

Il faut néanmoins garder confiance en nos vignes qui vont réagir avec le débourrement de nouveaux bourgeons. Le plus important va résider dans notre capacité à accompagner ce millésime délicat. Vous nous connaissez bien et passé le choc des premières heures, nous pouvons relever ce genre de challenge ! Nous allons nous attacher à ce que cet épisode délicat ne devienne rapidement qu’un mauvais souvenir…

À très bientôt !

Guinaudeau Vignerons

Hits: 4

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *